NOU LÉ KAPAB

NOU LÉ KAPAB

Association loi 1901, créée en 2009 (contact@noulekapab.com)

Prix des carburants : Quelle augmentation au 1er Septembre ?

Après plusieurs mois de gel dû aux subventions du Conseil Régional, les prix des carburants sont repartis à la hausse le 1er Août dernier avec une augmentation de 2centimes du Gasoil et du super. Qu’en sera t’il au 1er septembre prochain ?

photo-3.JPG 

95€, c’est le prix record du baril de pétrole, à Londres le 16 Août dernier. Nous voilà donc prévenu, c’est une mauvaise surprise qui attend les automobilistes au mois prochain, surtout que tous les facteurs sont aujourd’hui réunis pour une augmentation significative des prix des carburants au 1er septembre.

Le 1er facteur est l’augmentation de la demande. Malgré une nette stagnation de la consommation aux Etats Unis et en Europe, dû à l’augmentation des prix à la pompe, elle reste en hausse ailleurs, surtout en Asie. Le Japon continue quand à lui de bruler du fioul pour remplacer ses réacteurs nucléaires en arrêt depuis la catastrophe de Fukushima. La consommation mondiale de brut continuera donc d’augmenter cette année pour atteindre les 90 millions de barils par jour (source AIE).

Face à cette demande croissante, l’offre de brut est sous pression. Des sanctions internationales de plus en plus fortes empêchent actuellement l’Iran d’exporter. A cela s’ajoutent les tensions actuelles entre l’Israël et l’Iran autour de son programme nucléaire. Enfin, on note un recul de la production en mer du Nord et des mouvements sociaux et des travaux de maintenance en Norvège.

Le dernier facteur significatif est la crise de l’euro. En un an, la valeur de l’euro en dollar a diminué de 14% du fait de la crise des dettes souveraines et des inquiétudes sur l’avenir de la zone euro. L’euro ne jouera pas son rôle de bouclier cette fois ci et placera le baril de brent au plus haut niveau de son histoire en euros.

C’est dans ce contexte que s’est déterminé le prix de référence pour la fixation des prix des carburants à La Réunion au 1er septembre prochain. La note risque donc d’être salée pour les automobilistes de La Réunion.

A moins que le chef de l’Etat ne décide, comme il l’a promis lors la campagne électorale, de bloquer les prix des carburants pendant 3 mois. Une rentrée difficile pour le gouvernement qui s’est engagé à répondre sur le sujet d’ici au 28 août.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article