NOU LÉ KAPAB

NOU LÉ KAPAB

Association loi 1901, créée en 2009 (contact@noulekapab.com)

Port Est : Les dockers et le PCR unis, la nomination d'un médiateur bien accueillie

150 personnes ont assisté au meeting de soutien en faveur des grévistes de la Sermat, organisé par les dockers et le PCR. Les grévistes, qui entameront dimanche leur 17è jour de grève, ont bien accueillis la nomination d'un médiateur. Mais ne se prononcent pas pour le moment sur la suspension de grève souhaitée par le préfet.

Le meeting de soutien aux grévistes de la Sermat, organisé par le parti communiste réunionnais et les dockers, n'a peut-être pas rassemblé autant qu'espéré. Environ 150 personnes sont venues assister aux différentes prises de paroles, en fin d'après-midi, devant l'entrée du port Est. 

Paul Vergès, Elie Hoareau, Roland Robert, Jean-Yves Langenier... Tous les cadres du PCR étaient présents même si les deux premiers cités n'ont pas pris la parole. 

Outre le PCR, le Front de Gauche, l'AJFER avec Gilles Leperlier, Jean-Hugues Ratenon (ARCP, Rezistans'), Yvan Hoarau (secrétaire général de la CGTR) ou encore Jean-Alain Cadet (Coop Solidaire) sont venus témoigner leur solidarité avec les dockers en grève. 

La nomination un peu plus tôt dans l'après-midi par le préfet d'un médiateur, en la personne de Alix Séry, a été plutôt bien accueillie par les dockers et le PCR. "Nous ne pouvons qu'être d'accord avec la décision de Monsieur le préfet", a souligné Roland Robert, le maire de La Possession, s'exprimant au nom de tous les élus du parti. 

"Oui pour la reprise du dialogue. Oui pour la reprise de l'activité portuaire mais non aux licenciements !" 

Danio Ricquebourg, délégué syndical de la CGTR Sermat, s'est prononcé favorablement à une reprise du dialogue. Mais pose également deux "exigences" dans les futures négociations : l'internalisation d'au moins une partie de la maintenance des charriots cavaliers, comme l'avait proposé la direction du travail lors des précédentes négociations. Et surtout, qu'il n'y ait "aucun licenciement" de salariés (la direction de la Sermat prévoit dans son plan social le licenciement de 19 employés, ndlr).

"On a des documents, on a des chiffres qui prouvent que nous somment capables d'effectuer ce travail", a expliqué le syndicaliste, avant de lancer : "Oui pour la reprise du dialogue. Oui pour la reprise de l'activité portuaire mais non aux licenciements !" 

Danio Ricquebourg a souligné vouloir discuter avec les dockers avant de se prononcer sur une suspension de la grève, comme l'a appelé de ses voeux le préfet ce samedi. Pour le moment, la grève est donc maintenue.

Mais Danio Ricquebourg n'a pas fermé la porte à l'éventualité d'une suspension du mouvement pendant les négociations. Les premières prises de contact avec Alix Séry, le médiateur, devraient ainsi être déterminantes dans le choix qu'effectueront les grévistes. 

En fin de meeting, Danio Ricquebourg a également appelé les dockers à se réunir lundi matin, à 9h devant l'enceinte portuaire, afin de se rendre à la manifestation organisée par l'AJFER devant la préfecture.

18 Mai 2013 - Zinfos974 

Port Est : Les dockers et le PCR unis, la nomination d'un médiateur bien accueillie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article