NOU LÉ KAPAB

NOU LÉ KAPAB

Association loi 1901, créée en 2009 (contact@noulekapab.com)

L'AJFER remet ses propositions pour l'emploi local en préfecture

L'appel à la mobilisation générale devant la préfecture de Saint-Denis, lancé par l'Alliance des jeunes pour la formation et l'emploi à la Réunion (AJFER), a réuni environ 300 personnes ce matin. 

"Priorité à l'embauche des Réunionnais", tel était le mot d'ordre de cette mobilisation où sont venus plusieurs élus et personnalités. Dockers, syndicalistes de la CGTR , des élus du PCR (Paul Vergès, Maurice Gironcel...), Jean-Bernard Caroupaye ou encore la plate-forme Rezistans'  ont répondu à l'appel de l'AJFER. 
5527681-8245885.jpg

Une délégation a ensuite été reçue par la sous-préfète de Saint-Benoît, Hélène Rouland-Boyer. Un entretien qui a duré une heure. Gilles Leperlier, président de l'AJFER, a remis une pétition et un manifeste pour "la priorité à l'embauche des Réunionnais d'ici et d'ailleurs". "Elle nous a écoutés mais la prochaine fois, nous attendons des propositions", souligne Gilles Leperlier, joint par téléphone. 

"La Réunion fait face à un taux de chômage record. Il faut des mesures d'urgence car des personnes souffrent de cette situation. Il faut qu'on se rassemble, au delà de nos clivages", ajoute-t-il. "On va continuer à faire signer le manifeste et essayer d'amplifier la mobilisation", conclut Gilles Leperlier. 

Voici les propositions de l'AJFER qui figurent dans le manifeste : 

Dans le secteur public : 
 
- La totale transparence des recrutements de la fonction publique 
- Adapter le nombre de postes ouverts aux concours en fonction des besoins réels de l’île dans tous les domaines : Chaque année sur 1 000 embauches dans l’Education Nationale, seulement 100 réunionnais sont recrutés. Cette situation n’a que trop duré. Avec l’augmentation de la population d’ici à 2020, aucun poste dans la fonction publique ne doit être mis au mouvement national. 
- Changer le système de mutation des fonctionnaires ultramarins pour faciliter leur retour dans leur pays. 

Dans le secteur privé : 
 
- La totale transparence des recrutements afin de garantir l’égalité des chances 
- Obligation pour tous les employeurs de déposer leur offre d’emplois au Pôle EmploiAujourd’hui, 55% des offres d’emplois de La Réunion ne passent pas par le Pôle Emploi. Le reste des offres passent par les boîtes d’intérim ou le « bouche à oreille », alors que le Pôle Emploi n’a aucune difficulté à répondre au 45% des offres d’emploi qu’il reçoit. Une fois l’offre déposée au Pôle Emploi, libre ensuite à l’entreprise de la publier ailleurs. 
- Faire délivrer par le Pôle Emploi une « attestation d’absence de compétence locale » avant d’embaucher à l’extérieur. A compétence égale, la priorité doit être donnée aux Réunionnais : L’employeur doit justifier de sa recherche localement avant de chercher à l’extérieur. Libre ensuite au demandeur d’emploi de refuser le poste. Cela suppose une adaptation des moyens humains et matériels du Pôle Emploi (Embauche de personnel, ouverture de guichet de proximité Pôle Emploi). 
- Répertorier les Réunionnais partout dans le monde afin de pouvoir les informer des postes disponibles localement, correspondant à leur profil. 
- Prioriser les sociétés locales. Faire délivrer par la Chambre de Commerce ou la Chambre des Métiers une « attestation d’absence de compétence locale » avant de solliciter une entreprise extérieure. 
- Dresser les besoins en emplois des secteurs publics et privés sur au moins trois ans afin d’ouvrir les concours aux nombres de places disponibles et de mettre en place des formations adaptées, aboutissant à l’emploi. 
- Faciliter la création d’activité à travers une simplification des démarches de création d’organisation à but lucratives. 
- Mettre fin à la précarisation de l’emploi dans les secteurs public et privé. Donner la possibilité aux travailleurs de construire leur projet de vie.


Lundi 20 Mai 2013 - Zinfos974 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Milene Payet 20/05/2013 19:05


"A compétence égale , l'embauche locale doit être privilégiée" : Dans ce cas , c'est perdu d'avance. IL faut rendre obligatoire l'embauche locale et mettre en place au besoin une formation
accélérée. Le conseil régional a les moyens de mettre en palce un tel dispositif d'accompagnment de la discrimination positive.

AJFER - Nou Lé Kapab 21/05/2013 15:42



Bonjour, 


Nous vous remercions pour votre message.  


Nous ne sommes pas pour la discrimination positive, un concept inventé pour faire des différences raciales, ce qui n'est ni notre volonté,
ni notre pensée, ni même notre analyse de la situation. Nous pensons qu'un jeune qui a des diplômes et/ou des compétences obenus à La Réunion soit embauché au lieu de faire venir un personne de
l'extérieure.


Au delà de résoudre le problème du chômage croissant à La Réunion, cela peut éviter bien des dépenses aux entreprises qui recrutent à
l'extérieure... Il s'agit aussi d'une question de droit, d'égalité, pas de discrimination... 


Cordialement, l'équipe de l'Ajfer - nou lé kapab