NOU LÉ KAPAB

NOU LÉ KAPAB

Association loi 1901, créée en 2009 (contact@noulekapab.com)

IV/ La formation

Nos propositions pour la Formation, l'Enseignement et l'Enseignement Supérieur à La Réunio. 

  1. Mettre en place un moratoire dans les plus brefs délais, afin de mettre fin à l’injustice qui règne dans le recrutement des personnels dans l’éducation nationale à La Réunion.
  2. La gratuité réelle des écoles (bus, cantine, livres)
  3. Une injustice flagrante à l'île de La Réunion et dans les DOM-TOM, en général, est que les jeunes diplômés, ne peuvent d'une part pas prétendre à tous les concours existant sur le continent et souffre d'autre part d'une concurrence déloyale, au sens où, contrairement aux résident de l'hexagone, ils ne peuvent pas concourir à plusieurs lieux pour un même examen, comme cela se fait couramment et facilement en France. Cela signifie que les iliens ont beaucoup moins de chance de participer et donc de réussir, alors que le but d'un concours, selon ses fondements, est de réduire les inégalités. Aussi une façon juste de finir ce type d’irrégularité est, par exemple, des dates communes à tous les concours d'une catégorie, comme cela se fait pour le concours des certifiés de l'Education Nationale. Si cela est réalisable pour quelques concours pourquoi il ne pas en être ainsi pour tous les autres? Une autre alternative à cette injustice est le passage des concours par visioconférence ou la délocalisation de tous les concours nationaux localement.
  4. Par ailleurs, les sujets des concours, à l'image des formations, sont souvent loin du futur métier visé, entrainant un manque d'efficacité au travail suivant les 2 premières; aussi les formations et concours doivent être mieux adaptés aux besoins. 
  5. Donner une part plus importante à  l'identité réunionnaise (histoire, culture, langue...) dans les programmes scolaires, pour que les enfants grandissent en étant fier de ce qu'ils sont et non qu'ils en portent les complexes.
  6. Favoriser le développement de nouvelles filières en lien avec les besoins du pays comme les métiers de la mer, des énergies renouvelables, l’écologie, ... et diffuser la listes des métiers d’avenir.
  7. Renforcer en nombre d'heures, les stages en entreprise et la découverte professionnelle dans le parcours scolaire général. Maximiser l'expérience professionnelle dans le milieu scolaire ou universitaire.
  8. Donner aux stages et formations une vraie valeur en les rémunérant sur la base du SMIC et en les intégrant pour la retraite dès le 1er mois.
  9. Accorder les aides sociales non pas sur le critère des parents mais selon les critères propres du jeune étudiant ou en formation.
  10. Améliorer le système d'orientation, éviter les filières bouchées et effectuer un accompagnement réel du jeune tout au long de sa formation.
  11. Mise en place de passerelles entre la formation et la vie professionnelle.
  12. Permettre la reprise d'études ou de formations pour les jeunes chômeurs pour éviter de rester sans activité. La formation doit être obligatoire et rendue possible tout au long de la vie pour que le pays soit toujours compétitif et qu'aucun jeune ne soit laissé à l'abandon.
  13. Interdire le sous-paiement, le jeune doit être payé à valeur de son travail et de ses diplômes et non à celle de son âge.
  14. Favoriser la formation des jeunes de la zone océan indien par des visas simplifiés et correspondants à leur cycle d’études.
  15. Le créole comme base t’intégration et de réussite à l’école.
  16. Création d’un service public de lutte contre l’illettrisme de la population réunionnaise.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article