NOU LÉ KAPAB

NOU LÉ KAPAB

Association loi 1901, créée en 2009 (contact@noulekapab.com)

DGS de La Possession : Un emploi de plus qui échappe aux personnes de La Réunion

Dans un communiqué de presse en date du 27 Mai 2014, Nou Lé Kapab (AJFER) dénonce le recutement d'une nouvelle Directrice Générale des Services (DGS) venant tout droit de l'Essonne. Sa prise de fonction officielle est prévue pour le 1er Juillet. L'association a envoyé une demande d'audience à Vanessa MIRANVILLE, maire de la commune de La Possession. 


22524 505426212815583 890493411 n

 

Deux mois, seulement, après l'élection de Madame le maire de La Possession, Vanessa Miranville, nous apprenons que les services de la commune s’apprêtent à accueillir une nouvelle Directrice Générale des Services (DGS), venant tout droit de l’extérieur.

 

Au soir de son élection, Madame Miranville n'avait pas caché sa volonté de recruter un cadre venu de l’extérieur au poste de DGS. Depuis, tout a donc été fait pour privilégier ce recrutement.

 

Ainsi, dans la réalisation de la fiche de poste certains critères, comme l’expérience exigée du candidat, ont été des freins au recrutement de personnes compétentes et capables d'occuper le poste à La Réunion. Madame le maire de la Possession a ainsi privé les cadres de La Réunion de la possibilité de faire leurs preuves et d'acquérir de l’expérience en tant que DGS.

 

A diplômes et compétences requises, les personnes de La Réunion formées par l’école de la République ne feraient donc pas l’affaire pour la première magistrate de la ville de La Possession.

 

Nou Lé Kapab (AJFER) demande depuis des années, que la priorité soit donnée aux personnes de La Réunion. Une revendication portée au plus haut sommet de l’État et qui a fait l'objet d'une mission parlementaire du Député-Maire, Patrick Lebreton.

 

Avec 28,5% de notre population au chômage et parmi eux 56,2% de jeunes de moins de 25 ans, il est inadmissible qu'un poste disponible à La Réunion échappe à une personne de La Réunion.

 

Nou Lé Kapab (AJFER) demandera un entretien avec Madame le Maire de La Possession afin de faire toute la lumière sur ce dossier et n’exclut pas de mener des actions sur place afin de dénoncer cette confiscation de l’emploi aux Réunionnaises et aux Réunionnais. Nou lé kapab dan nout péi !


Pour Nou Lé Kapab (AJFER), Gilles LEPERLIER, Président

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

David 12/06/2014 11:43


Bonjour,


Je suis un réunionnais de métropole et je tenais à réagir à cet article.


Je suis globalement favorable à la préférence locale, pour autant, il faut que comme le souligne le collectifque les diplômes et compétences requises soient égales, mais pas que. L'expérience
aussi doit être égale. Et l'oubli de ce point par le collectif me chagrine un peu.


Un bon profil c'est diplôme, compétence et expérience. Je participe à des recrutements ici à Paris et un de mes critères le plus important est l'expérience. Je suis proche du modèle anglo-saxon
qui privilégie le tandem compétence/expérience plutôt que le diplôme comme c'est trop souvent le cas en France, tout territoire confondu.


L'expérience c'est être certain que la personne sera opérationnelle face aux enjeux du poste. Et plus le poste est important, plus on attend de l'expérience.


Cette exigence sert l'intérêt de toute la structure. Je ne suis pas là pour donner une chance, mais pour faire des choix payants.


Et j'ajouterais qu'une des limites de la préférence locale, c'est qu'on peut nous même en être victime. Les réunionnais vont travailler à l'extérieur également et si toutes les régions optaient
pour de telles régles... nous serions tous bien mal barrés.


D'ailleurs on se rapproche de certaines thèses frontistes avec le choix de la préférence locale. Le local c'est qui ? Un créol ? Un comorien installé à la réunion depuis 10 ans, un malgache ? un
zoreil qui est là depuis 2 ans ? ...


Voilà, c'était ma contribution.