NOU LÉ KAPAB

Association loi 1901, créée en 2009 (contact@noulekapab.com)

Des états généraux à la lettre à Nicolas Sarkozy

DES ETATS GENERAUX...


Les états généraux furent l'occasion d’apporter une vision plus précise de la réalité avec un projet qui reflète les attentes de la jeunesse réunionnaise surtout en matière de formations et d'emplois:
« Nou lé kapab! 1000 projets pour l'avenir des jeunes réunionnais ».

Partant de la conviction qu'une société qui méprise et abandonne sa jeunesse est une société en déclin, ce document argumente dans une première partie la fin d'un modèle: un chômage de masse, un décalage entre l'offre et la demande de travail, des exportations très faibles, de très fortes inégalités de revenus, un coût de la vie extrêmement élevé. Nous concluons donc qu’actuellement cette société qui se trouve au cœur de fortes contradictions.

Loin de se contenter du constat, une deuxième partie s'oriente autour d'un nouveau modèle axé sur le développement durable.


Concernant l'emploi qui est, de loin, la plus grande inquiétude de notre jeunesse, nous proposons la rénovation des filières BEP/CAP étant donné le fort taux de chômage des jeunes diplômés. Il convient alors de s'orienter vers des formations qui débouchent sur des métiers d'avenir à la Réunion, notamment la pêche ou encore le solaire.


Autre point, le recrutement local. Etant donné la quantité de jeunes formés sur l'île et le fort taux de chômage, nous ne pouvons plus nous permettre le luxe d'un recrutement abusif venant de l'extérieur, laissant ces milliers de jeunes sur le bord de la route.

... A LA LETTRE A NICOLAS SARKOZY


Enfin, nous devons aller vers la création de filières innovantes, en adéquation avec les besoins de l'île. Parmi elles nous pouvons imaginer, l'environnement, l'aide à la personne et le développement de la coopération régionale.

De nombreux autres points sont abordés avec des propositions notamment dans le domaine de  la santé, du logement, des transports, de la vie politique, du pouvoir d'achat, de l'action sociale,...

Ce dossier fut remis aux état généraux mais totalement exclu des rapports, révélant au grand jour ce qui fut, en l'espace de quelques mois, un semblant d'écoute de la population réunionnaise.

Nos revendications n'ayant trouvé un quelconque écho chez ces personnes censées les recueillir, c'est au Président de la République que nous décidons de nous adresser par un courrier en date du 27 Octobre 2009, soit à quelques semaines de ses conclusions et annonces suite aux états généraux.

Après être revenu sur l'historique de ces quelques mois à la Réunion, sur la dramatique situation sanitaire et sociale qui explique les fortes mobilisations du début d'année,qui traduisent un malaise profond au sein de la population réunionnaise, nous lui exposons les combats menés en vain afin que les aspirations de notre jeunesse soient entendues.

Nous profitons aussi de l'occasion pour l'interpeller sur un sujet d'actualité que l'on a, depuis le début tenter d'étouffer, à savoir le système de recrutements du personnel dans le domaine de l'éducation à la Réunion.

Des conditions loin d'être satisfaisantes et qui s'aggravent de jours en jours, nous lui exprimons clairement notre refus de devenir la génération sacrifiée au motif d'un modèle qui persiste alors que bon nombre de la population insiste sur la nécessité du changement.


Affaire à suivre...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article