NOU LÉ KAPAB

Association loi 1901, créée en 2009 (contact@noulekapab.com)

«136 230 jeunes condamnés à la misère»

Par Ipreunion.com, le 6 septembre 2010, lien

 

47838 424075291234 284458101234 5264312 4427048 nL'alliance des jeunes pour la formation et l'emploi à La Réunion (AJFER) est contre le projet de réforme des retraites. Le mouvement dirigé par Gilles Leperlier estime en effet que faute de ne pas avoir suffisamment cotisé pendant leur jeunesse 136 230 personnes seront condamnées à percevoir le minimum vieillesse, soit 677,13 euros par mois. «Un montant situé en dessous du seuil national de pauvreté» remarque le dirigeant de l'AJFER. Gilles Leperlier. Il appelle les jeunes à descendre en masse dans la rue ce mardi 7 septembre 2010 à l'occasion de la manifestation contre le projet de réforme.

 

  «À La Réunion, où le taux de chômage global est trois fois plus élevé qu’en France métropolitaine, les jeunes sont encore plus confrontés à des difficultés d’insertion dans le monde du travail» explique Gilles Leperlier (photo ci-contre) dans la conférence de presse qu'il a tenue ce dimanche 5 septembre 2010. Il note que selon l’INSEE, 42 000 jeunes de 15 à 34 ans sont chômeurs, auxquels s’ajoutent 16 000 inactifs. «Vu la conjoncture économique actuelle et la crise qui est devant nous, ces 58 000 jeunes n’auront pas cotisé suffisamment à 62 ans».


Se basant toujours sur les chiffres de l'institut de la statistique, il remarque ensuite que 20 000 jeunes de 19 - 34 ans disposent principalement un contrat à durée déterminée (CDD). «9 000 d'entre eux sont en contrat aidé. Avec la fin annoncée de ces dispositifs, ces 9000 jeunes seront au minimum vieillesse à 62 ans» souligne Gilles Leperlier. Il note au passage qu'actuellement un tiers des retraités vit avec ce minimum vieillesse pour unique revenu «alors cette allocation n'est perçue que par 5% des retraités en Métropole.

L'AJFER note aussi que l’âge moyen d’accès au premier emploi stable est de 27 ans à La Réunion. «Avec l’allongement des années de cotisation à 41,5 annuités et la non prise en compte des années d’études dans le calcul des retraites ce sont 16 650 étudiants et 40 620 lycéens à La Réunion qui n’auront pas de retraites à taux plein à 62 ans» déplore Gilles Leperlier. Ajoutant à l'ensemble de ces chiffres les 11 960 jeunes en stages et qui ne cotisent donc pas à taux plein, le dirigeant de l'AJFER conclut «au total, ce sont 136 230 jeunes Réunionnais, soit 60% des 232 000 jeunes de 15 à 34 ans, qui sont condamnés à la misère à 62 ans, parce qu’on leur impose une réforme injuste, inadaptée et qui ne prend pas en compte leurs spécificités et celles de La Réunion».

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article