NOU LÉ KAPAB

NOU LÉ KAPAB

Association loi 1901, créée en 2009 (contact@noulekapab.com)

Nou lé kapab, entre impatience et espérance

Réunis autour d’une même cause et d’un même débat, l’association Nou lé kapab, le collectif de policier GPX 974 et le Crefom (Conseil Représentatif des Français d’Outre-Mer) attendent l’arrivée du président Hollande avec impatience, mais surtout, ils espèrent des résultats concrets concernant l’emploi local et la question des mutations. Ils iront, jeudi, à la rencontre du chef de l’État lors de la séquence sur l’emploi qu’il présidera, à Saint-Joseph.

« Remettre le Réunionnais au cœur de son territoire est une urgence ». Voilà l’objectif principal qui réunit l’association Nou lé kapab, le collectif de policiers GPX 974 et le Crefom (Conseil Représentatif des Français d’Outre-Mer). À l’annonce de la venue de François Hollande dans l’île en juillet, ils se tenaient prêts à défendre l’emploi local grâce à une proposition rédigée par leur soin. Après l’annulation du déplacement présidentiel, les trois associations ont « continué à travailler, pour ne pas perdre de temps ».

Cette proposition concerne notamment la question des mutations des policiers, mais également toute la fonction publique, avec des Critères d’Intérêt Moraux et Matériels (CIMM) adaptés aux Outre-Mer. « Les critères doivent être les mêmes pour tout le monde. Mais ils ne ferment la porte à personne. On a fait le tour des critères déjà existants, on les a bonifiés et on a fait un choix qui permet d’avoir une base. On demande l’égalité des chances face aux mutations », explique Gilles Leperlier, président de Nou lé kapab. Dix critères ont été retenus par les trois associations (voir encadré). Parmi les plus importants figure un critère additionnel visant à privilégier « l’ancienneté de la demande plutôt que l’ancienneté administrative ». Et ces CIMM « s’intègrent dans le barème de la fonction publique, comprenant par exemple le rapprochement de conjoints, les handicaps… », rappelle Richel Sacri, délégué régional du Crefom.

Dans son rapport sur l’emploi des ultramarins sur leur territoire datant du 2 décembre 2013, Patrick Lebreton, député-maire (PS) de Saint-Joseph, intègre les CIMM comme « pivots qui consacrent la fonction publique dans les DOM ». « Le rapport de M. Lebreton ne doit pas rester vain », insiste Idriss Rangassamy, porte-parole du collectif GPX 974.

Dans le cadre de la visite du président Hollande, Nou lé kapab, GPX 974 et le Crefom attendent un « calendrier avec une date fixée pour une commission, comme suite logique du rapport Lebreton, afin de clore les débats et d’avoir des résultats concrets d’ici décembre ».

Clicanoo.re - 19 août 2014 

 

Nou lé kapab, entre impatience et espérance

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article