NOU LÉ KAPAB

NOU LÉ KAPAB

Association loi 1901, créée en 2009 (contact@noulekapab.com)

Bilan de nos batailles

Nou Lé Kapab (AJFER) est une organisation créée le 15 octobre 2009, en réaction au malaise social qui règne au sein de la jeunesse réunionnaise. Notre initiative ne se résume pas à dénoncer une situation tragique, mais aussi à proposer des solutions pour que le chômage et la précarité ne soient pas une fatalité.


Lors des Etats Généraux de l'Outremer d’avril 2009 au 6 novembre 2009 (date des conclusions), nous avons présenté un projet intitulé « Nou lé kapab! 1000 projets pour l'avenir des jeunes réunionnais ».

 

20 juillet 2009. L’AJFER a lancé un appel à tous les élus réunionnais de se positionner sur une charte pour l’emploi et la formation de la jeunesse. Elle appelle également chacun à prendre ses responsabilités afin de proposer des mesures tenant compte du nouveau cadre fixé le 6 décembre 2010 par le président de la République. Un grand rassemblement de la jeunesse réunionnaise est prévu le 6 décembre à Saint-Denis.

4 novembre 2009. « AVANT LE JT » de RFO sur la « Priorité à l'embauche des réunionnais, Pour ou Contre ? ». A cette occasion, Gilles Leperlier, président de l'AJFER a débattu face à Jean-Louis Pradel (Snalc Réunion). « Si 2.000 jeunes passent le concours et que 1.900 ne l'ont pas, ce n'est pas parce qu'ils sont incompétents mais que le nombre de postes ouverts au concours est insuffisant! Le concours est une sélection, mais quand sur 2.000 postulants on en prend 100, ce n'est pas un concours, c'est de la caricature. ».

6 novembre 2009. L’AJFER dénonce un système qui « exclut les jeunes réunionnais des emplois publics » dans les tracts.

14 novembre 2009. Publication d’un dossier de presse sur l’« Analyse de l’AJFER suite aux Etats généraux de l’Outremer ».  

16 novembre 2009. Réactions de l'AJFER aux conclusions des Etats généraux de l'Outremer, « les réponses à l'urgence sociale n'ont pas été de mise ». 

6 décembre 2009. « 1ère rencontre de la jeunesse Réunionnaise » à Saint Denis organisée par l’AJFER. En présence de plus d’une centaine de jeunes, l’AJFER a tiré le bilan des évènements gouvernementaux qui se sont déroulés tout au long de l’année. 

Les jeunes de l’AJFER ont apporté leur soutien au projet Tram Train. « Nous nous engageons aujourd’hui à défendre ce projet, par tous les moyens qui sont à notre disposition. La jeunesse ne laissera pas des batailles politico-politiciennes la priver d’un outil de développement adapté à leur situation » a indiqué Yannick Payet, lors de la 1ère Rencontre de la jeunesse.

20 décembre 2009. Création du site internet www.noulekapab.com sur lequel est réuni toutes les actions et réactions, les interviews des membres de l’AJFER et ses alliés ainsi que l’actualité de l’Alliance des jeunes pour la Formation et l’Emploi à La Réunion.


2010


15 janvier 2010. Tractage et Collage d'affiche en vue de l'arrivée de Nicolas Sarkozy: « Priorité à l'embauche des Réunionnais. www.noulekapab.com ». L'AJFER a pris contact avec toutes les forces vives de la société réunionnaise (les jeunes, les chômeurs, les personnes âgées, les sans logement, les syndicats, les associations, les collectifs, les partis politiques,…) et a envoyé un demande d'audience auprès du chef de l'état pour l'interpeller sur la situation des Jeunes à La Réunion: la question de l'emploi en priorité.

18 janvier 2010. Début de la visite de Nicolas Sarkozy à La Réunion. Interception des membres de l'AJFER à l'Etang Salé. Immobilisation durant plus d'une heure sur ordre préfectorale afin de permettre à Nicolas Sarkozy de quitter l'aéroport de St Pierre avoir voir au passage les banderoles « Priorité à l'embauche des Réunionnais ».

19 Janvier 2010. L’AJFER customise des bus avec le slogan « Priorité à l'embauche des réunionnais ». Immobilisés à plusieurs reprises lors du convoi de Nicolas Sarkozy, les membres de l'AJFER arrivent à la préfecture pour leur entretien avec le conseiller du chef de l'état. Le conseiller a qualifié notre mot d'ordre de « légitime ». 

Un représentant du pôle emploi était aussi présent et a confirmé les chiffres faisant état du chômage à la Réunion, à savoir un jeune un sur deux. Par ailleurs, en ce qui concerne notre demande d'étude sur l'état de la situation en matière d'emplois, d'occupation de postes et de recrutement à La Réunion, le conseiller nous a informé qu'il fera « tout son possible ». Après l'audience, c'est sur le Boulevard Sud, alors embouteillé que nous nous arrêtons pour une nouvelle diffusion de tracts.

19 janvier 2010. Manifestation au rond-point de la salle Candin, les forces de l'ordre chargent la foule: lacrymogènes, coups, lâchage des chiens, … touchant l'ensemble des manifestants parmi lesquels des enfants, des jeunes, des syndicalistes et des journalistes. Les forces de l'ordre viendront même à empêcher les militants de rejoindre le bus.

29 janvier 2010. Interpellation des responsables politiques et des acteurs économiques et sociaux sur la publication des chiffres: augmentation de 24,1% des demandeurs d’emplois sur un an, plus de 50% des jeunes de 18-25 ans au chômage, 3.000 étudiants sortis de l’enseignement supérieur sont au chômage en 2009.

Election Régionale Février - Mars 2010. « Seul l'Alliance des Réunionnais pour la cohésion sociale et le développement durable s'est ouverte à l'AJFER » (16/02/2010). Béatrice Leperlier et Laurianne Naze représentent notre organisation et portent le message de la jeunesse Réunionnais lors de ces élections: « Tiembo, largue pa, Nou lé kapab ! »

17 février 2010. Communiqué de presse de l’AJFER pour saluer la décision du gouvernement de délocaliser les concours de la fonction publique à La Réunion. Depuis la création de l’AJFER, le projet fondateur intitulé « Nou lé kapab, 1000 projets pour la jeunesse réunionnaise », nous nous sommes faits un point d’honneur à exiger que cette situation cesse.

7 mars 2010. L’AJFER a invité Paul Vergès pour un entretien sur les perspectives ouvertes par l’Alliance pour les jeunes. « Exemple de transmission intergénérationnelle, Paul Vergès a débattu, pendant 3 heures, avec la jeunesse réunionnaise. Ce fut mieux qu’un cours d’histoire, ce fut une invitation à comprendre la situation actuelle par un retour sur le passé. Ce fut aussi un appel à se projeter vers le futur ».

12 avril 2010. Soutien de l'AJFER aux jeunes professeurs en lutte. Des jeunes qui ont fait leurs études à La Réunion, des jeunes dont les parents ont fait des sacrifices pour qu’ils puissent avoir leurs diplômes dans notre île et qui se voient affecter en France hexagonale alors que dans le même temps des jeunes viennent de l’extérieur occuper des postes à La Réunion. La priorité à l'embauche des Réunionnais dans le privé, comme dans le public.

29 avril 2010. Le collectif « Nou vé nout tram » s’est réuni sur le pont de la Rivière des Pluies entre Sainte-Marie et Saint-Denis pour interpeller l’opinion. Dans ce combat, le collectif dirigé par le Saint-Pierrois Krishna Damour a été rejoint par l’ARCP, Jean-Hughes Ratenon, l’AJFER de Gilles Leperlier, et le syndicat « Vigilance terrassiers Réunionnais », par les entrepreneurs Hermann Élise et Gérald Orlando.

1er mai 2010. Présence de l’AJFER dans les cortèges de la fête du travail.

16 juin 2010. L'AJFER dénonce le scénario catastrophe de la réforme des retraites et appelle toute la jeunesse réunionnaise à se mobiliser, jeudi 24 juin 2010, auprès des syndicats afin de faire entendre les revendications de la jeunesse.

24 juin 2010. L’AJFER présente lors de la manifestation contre la réforme des retraites aux côtés des syndicats, des associations et des organisations politiques.

7 juillet 2010. Maintien des professeurs dans leur poste à la Réunion. L'AJFER soutient que 10 jeunes professeurs, déjà en poste à La Réunion, qui affecté en France alors que le Rectorat souhaitait leur maintien à La Réunion. C’est la première fois que le ministère de l’Éducation Nationale refuse de valider le maintien de leur affectation dans notre île. Cette décision est scandaleuse et injuste, la mobilisation s'est mise en place pour soutenir ces jeunes professeurs.

16 août 2010. L’AJFER interpelle l’opinion sur la situation des moins de 25 ans dans le monde et plus particulièrement dans l’île. L’AJFER a dénoncé « l’abandon des grands chantiers comme la rocade du Tampon, le Zénith, le pôle Océan ou le tram-train, qui auraient pu créer des dizaines de milliers d’emplois directs et indirects ».

18 août 2010. L'AJFER dénonce la mascarade de communication qui vise à accentuer l'opacité du dispositif de recrutement des enseignants à La Réunion. Alors que Luc Châtel, ministre de l’éducation a placé sa visite sous le signe de la rentrée scolaire et la mise en place de la réforme de l'IUFM, l'AJFER demande à ce que ces 64 professeurs stagiaires soient affectés à La Réunion dès la rentrée et demande à ce qu'on dresse les besoins en personnels enseignants à La Réunion pour les années à venir afin de pouvoir adapter le nombre de postes.

23 août 2010. Face à l’aggravation du chômage chez les jeunes (52%), l’AJFER a demandé une rencontre avec le secrétaire d’état à la Fonction publique, Georges Tron, afin de discuter de la mise en place d’un plan de formation pour que les jeunes réunionnais puissent occuper les postes créés à La Réunion dans la fonction publique.

30 août 2010. L’AJFER se mobilise à Saint André au côté de l’ARCP, pour faire entendre la voix des sans voix.

Septembre – Octobre 2010. L’AJFER dénonce la réforme des retraites dans les médias et participe aux mobilisations nationales et réunionnaises.

4 octobre 2010. L’AJFER veut faire entendre la voix de la jeunesse réunionnaise et lance une large concertation auprès de moins de 25 ans afin que ceux-ci listent les propositions visant à bâtir un projet d’avenir pour les 20 ans à venir. L’objectif est la création d’un livre blanc de la jeunesse réunionnaise.

16 octobre 2010. L’AJFER a été reçu par le sous-préfet délégué à la cohésion sociale et à la jeunesse, pour évoquer la priorité à l’embauche des Réunionnais, « Force est de constater que l’État n’a aucune réponse à nos revendications » a regretté Gilles Leperlier, dans la presse.

30 octobre 2010. L’AJFER se mobilise contre la décision de Didier Robert de ne pas octroyer de bourse aux doctorants ayant vu leur dossier noté « très favorable » par la commission d’experts.

8 novembre 2010. L’AJFER organise mobilisation de sensibilisation à l’université à la veille de la tenue de la Commission permanente de la Région, qui devra dire si 50% des étudiants les plus brillants sont toujours exclus d’une bourse attribuée par la Région, décision sans précédente prise par la majorité régionale en commission sectorielle.

24 novembre 2010. Collage d’affiche les « Traites de la retraite » dans l’île, avec l’Alliance Réunionnais Contre la Pauvreté (ARCP). 

30 novembre 2010. Demande d’audience auprès de Marie-Luce Penchard, ministre de l’Outremer, afin de l’alerter sur la situation des jeunes Réunionnais, dont le taux de chômage a atteint 55,3%.

7 décembre 2010. Appel lancé aux responsables politiques et aux acteurs économiques par voie de presse pour la priorité à l’embauche des jeunes Réunionnais dans cette période de pénurie d’emplois.

13 décembre 2010 – 23 décembre 2010. Départ pour le Festival Mondial des Etudiants et de la Jeunesse à Pretoria en Afrique du Sud. 14 personnes issus de l’AJFER, ont été porté la voix des jeunes réunionnais qui demandent la priorité à l’embauche des jeunes formés à La Réunion. Durant ce séjour, l’AJFER en a profité pour faire des rencontres, assister à des séminaires et surtout découvrir les luttes des peuples opprimés dans le monde, mais aussi les organisations progressistes des pays oppresseurs.


2011

 

17 janvier 2011. Bilan du Festival Mondial de la Jeunesse et des étudiants révélé à la presse : « Tout commence aujourd’hui » annonce Gilles Leperlier.

20 janvier 2011. Démarrage du comité de pilotage de l’AJFER destiné à organisation le « Festival International de la Jeunesse réunionnaise » (FIJR).

24 janvier 2011. L’AJFER, actrice de la structuration de L’Alliance, aux côté de Paul Vergès et de l’ARCP. « L’Alliance est la représentation fidèle de la société réunionnaises », ses défis sont de lutter contre l’exclusion et la pauvreté, et préparer l’avenir de La Réunion, avec « cette jeunesse citée en exemple », car symbole de dynamisme, d’avenir et de perspectives.

28 janvier 2011. L’AJFER exige dans un communiqué de presse « que toute la transparence soit faite sur le recrutement à La Réunion et que la priorité soit donnée à l’embauche des Réunionnais », lors de la visite de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot.

2 février 2011. La lutte pour la Priorité à l’embauche des réunionnais s’agrandit avec le concours de l’association Mobilité sans retour, qui regroupe des policiers Réunionnais qui souhaitent être mutés à La Réunion afin de retrouver leur famille et leur pays. A travers des messages de soutien et des courriers, le combat continue.

15 février 2011. Participation à la mobilisation lycéenne au Tampon, suite aux suppressions de postes et plus largement au démantèle du service public. 

18 février 2010. L’AJFER participe à la mobilisation contre la garde à vue d’Alexis Chaussalet au Tampon.

25 février 2011. Mobilisation pour dénoncer l’embauche de personne extérieure pour occuper des postes au Parc national. L’AJFER demande la transparence des recrutements et la priorité à l’embauche des jeunes formés à La Réunion. L’AJFER veut que les emplois soient attribués aux Réunionnais.

28 février 2011. Aux côtés de l'ARCP, l’AJFER rencontre le directeur du Pôle emploi afin de prendre connaissance des mises en place et modes de fonctionnement du dispositif annoncé par le chef de l’Etat dans notre département.

1er mars 2011. Mobilisation devant le Pôle Emploi, avec les membres de l’ARCP, pour dénoncer le « mensonge d’État » d’une solution en trois mois pour les chômeurs de longue durée.

18 mars 2011. Rencontre de l’AJFER et l’ARCP avec  la direction du Parc National des Hauts, afin de demander de la transparence sur le recrutement, le statut des personnes embauchées et les perspectives de recrutements ainsi que de formation du parc pour les années à venir. Rencontre exhortée face au mépris de la direction vis-à-vis des militants et représentants d’organisation que cette dernière n’a pas tenu à rencontrer.

20 et 27 mars 2011. Mobilisation de l’AJFER lors des cantonales afin « de conforter la majorité progressiste du Conseil général qui pourra alors consolider son rempart face aux ennemis du développement durable ».

25 mars 2011. Soutien de l’AJFER au candidat Roland Robert, maire de La Possession, contre Vanessa Miranville. L’attitude de la candidate de l’opposition à l’égard des jeunes de La Possession a été dénoncée par plusieurs centaines de jeunes de la commune.

Conférence commune de l’AJFER et l’ARCP pour dénoncer les « petits candidats issus de la mouvance sociale qui se sont rapprochés des représentants de l’UMP », lors de l’élection cantonale.

14 avril 2011. L’AJFER soutient l’ARCP lors de son opération escargot dans le centre-ville de Saint-Denis pour protester contre la possibilité d’une nouvelle hausse, au 1er mai, du prix des carburants.

19 avril 2011. Rencontre de la jeunesse avec Jean-Luc Mélenchon, député européen, l’AJFER au centre des échanges.

21 avril 2011. Hommage à Alexandre Rivière, 4ème soldat Réunionnais mort en Afghanistan.

27 avril 2011. Invité par le Parti Socialiste au Forum des idées de l'Outre-mer, le président de l’AJFER, Gilles Leperlier est intervenu durant 5 minutes sur la question de l'identité et de la culture Réunionnaise.

1er mai 2011. Présence de l’AJFER dans les cortèges de la fête du travail.

10 mai 2011. Dans le cadre de la célébration du 10ème anniversaire de la loi reconnaissant la traite négrière et l’esclavage comme crime contre l’humanité, l’AJFER organise une conférence-débat sur le campus du Moufia et deux tables rondes sur « La reconnaissance de la traite négrière et de l’esclavage dans les programmes scolaires » et « La reconnaissance de la traite négrière dans l’océan Indien et de l’esclavage comme crime contre l’humanité ».

20 mai 2011. Manifestation au conseil d’administration (CA) de l’Université de La Réunion, au côté du syndicat étudiant UNEF Réunion qui a tenté d’obtenir le maintien des filières Lettres modernes, Histoire et Géographie sur le Campus du Tampon.

14 juin 2011. Lancement officiel de la préparation du Festival International de la Jeunesse Réunionnaise, à travers des actions (banderoles) selon les 8 thématiques (alimentation, logement, éducation, transport, emploi, gouvernance, épanouissement et relations internationales), du tractage et des collages d’affiche dans toute l’île : « Nou lé kapab pou nout péi ! ».

16 juin 2011. Les militants accompagnés par une partie du Comité Pilote du Festival International de la Jeunesse Réunionnaise ont distribué un tract: « Nou lé kapab pou nout péi ! Nos propositions sur la gouvernance ». A cette occasion, 6 banderoles de 5 mètres ont été posées, devant le rectorat: « RECTEUR: un métier au masculin », pour qu'on est plus de femmes à cette responsabilité ; devant le Conseil Régional: « NON A LA CASSE DES PROJETS », pour qu'on arrête de supprimer des projets reconnus d'utilité publique à chaque changement de majorité ; devant le CESR: « Femm aussi lé kapab! », pour qu'on est plus de femmes élues dans cette instance ; devant le Conseil Général: « 1 Présidente, pas de vice-présidente », on a la chance d'avoir une femme présidente mais aucune femme vice-présidente ; devant la CCIR: « CCIR: Prêt à porter masculin », pour exiger la parité pour tous partout et devant la mairie de St Denis: « 1 personne - 1 mandat - 1 indemnité », pour exiger le mandat unique.

25 juin 2011. Une dizaine de membres du comité de pilotage du Festival International de la Jeunesse Réunionnaise (FIJR) s’est réunie en centre-ville du Tampon, pour sensibiliser la population aux problèmes de logement à La Réunion, muni de tente et d’un affichage.

1er juillet 2011. Soutien de Béatrice Leperlier, conseillère régionale de L'Alliance, au collectif d’acteurs culturels qui a tenu une manifestation devant la Région, afin de dénoncer les propos inacceptables de Didier Robert, concernant le créole. L’AJFER soutien et indique dans un communiqué de presse, ces acteurs sont « par leurs actions, au quotidien, les piliers de la reconnaissance, de la valorisation et du rayonnement de notre culture dont la langue est au cœur ».

2 juillet 2011. Action de sensibilisation sur la problématique des transports. Munis de tee-shirt aux couleurs du FIJR, nous avons exposé la situation actuelle, qui se résume au « tout automobile », à travers des tracts et échanges dans les bus du chef-lieu et le long de la rue principale. 

11 juillet 2011. Béatrice Leperlier, membre de l'AJFER - Nou Lé Kapab demande l’extension de l’allocation de frais d’inscription à tous les étudiants.

14 juillet  2011. Le FIJR a réuni près de 400 personnes pour échanger sur la situation des Jeunes à La Réunion, notamment la Priorité à l’embauche des Réunionnais, dans une île qui compte plus de 55,3% des jeunes de moins de 25 ans au chômage. Pari réussi, l’AJFER est parvenu à mener cette bataille pour alerter l’opinion sur la situation des jeunes Réunionnais et de leurs avenirs. « Pari réussi pour le FIJR »

24 juillet 2011. L’AFJER, la CGTR BTP et l’ARCP ont exigé une totale transparence sur le recrutement des employés de la centrale EDF au Port, et souhaité un large débat autour du recrutement à venir, notamment sur le recrutement pour l’exploitation de la centrale.

3 août 2011. Mobilisation devant la préfecture pour dénoncer l’injustice et l’inégalité de l’embauche de travailleurs extérieurs sur la centrale électrique du Port, alors que le taux de chômage à La Réunion est de 33%.

10 août  2011. Près de 200 manifestants membres de la CFDT et de la CGTR se sont réunis très tôt devant la Centrale thermique du Port, aux côté de l’AJFER et l’ARCP, contre contester contre les choix de recrutement d’EDF qui a fait appel à des travailleurs européens pour le chantier. Par la suite, l’AJFER a participé à la mobilisation devant la préfecture pour dénoncer ces embauches. 

11 août  2011. Suite à la rencontre des manifestants avec la Direction de la Centrale EDF du Port, un collectif composé de l’ARCP, l’AJFER, l’UNEF, Agir Pou Nout Tout et le Comité des chômeurs du Port, a rencontré la Direction du Pôle Emploi afin d’évoquer avec elle le recrutement des personnes sur le chantier. 

16 août 2011. L'AJFER demande de la transparence au Recteur sur le recrutement dans l’éducation nationale. 

19 août  2011. Distribution du tract « Education Nationale: Quelle place pour les Réunionnais ? » dans toute l’île.

2 septembre  2011. Lancement du journal « Nou lé kapab », dans le journal Témoignages, qui a décidé d'offrir un espace de parole et d'échange à la Jeunesse Réunionnaise tous les Vendredis.

27 septembre 2011. Face aux résultats des élections sénatoriales, l’AJFER « déplore ces dysfonctionnements démocratiques et souligne l’importance d’une mobilisation de tous les citoyens pour redonner le pouvoir au peuple ».

17 octobre  2011. « Ras le cul de ton cumul ! », l’AJFER mène une campagne de sensibilisation auprès de la population pour mettre fin au cumul des mandats des élus réunionnais. « Le cumul nuit à la démocratie, crée une distance entre les élus et la population, c’est une situation qu’on ne peut plus tolérer aujourd’hui », indique Gilles Leperlier, président de l’AJFER.

19 octobre 2011. Visite de Gilles Leperlier, Élie Hoarau, député européen et Jean-Hughes Ratenon, président de l’ARCP, à Mamoudzou pour rencontrer des acteurs économiques et sociaux.

Ces derniers ont tenu une conférence de presse en soutien « aux Mahorais en lutte contre la vie chère ». Ils ont également rencontré les représentants de la CGPME de Mayotte, de l'intersyndicale de Mayotte

26 octobre 2011. « 60% des jeunes au chômage à La Réunion : une situation révoltante ! » L’AJFER interpelle et dénonce la situation auprès du grand public, des responsables politiques et des acteurs économiques. L’AJFER demande que des mesures d'urgence soient prises pour lutter contre le chômage de masse dans l’île. Elle rappelle ses revendications : la priorité à l'embauche des Réunionnais et des jeunes formés à La Réunion.

4 novembre 2011. Énième collage d’affiche de Ras le cul de ton cumul dans l’île.

17 décembre 2011. L’AJFER salue l’annonce du Député au Parlement Européen, Elie HOARAU, de démissionner de son mandat, l’AJFER estime que c’est une décision empreinte d’avenir, de responsabilité et d’exemplarité, d’autant qu’il est dirigeant d’un parti politique. Aussi, il en va de même du choix de Maya Cesari, première suppléante d’Elie Hoarau, déjà conseillère régionale qui a décidé de ne pas briguer un mandat supplémentaire pour ne pas se retrouver en situation de cumul.


2012


2 février 2012. L’AJFER apporte son soutien à toutes les mobilisations concernant la baisse des prix des carburants et du gaz et réitère sa demande d'un transport en commun ferré de type Tram-train.

3 février 2012. L’AJFER en délégation avec l'ARCP à la Région Réunion.

15 février 2012. Suite aux mobilisations pour la baisse du prix des carburants, l'AJFER rappelle son soutien aux acteurs mobilisés.

23 février 2012. Présente lors des échauffourées dans plusieurs villes de l’île, l’AJFER déploré la tendance devenue coutumière de stigmatiser les jeunes. L'AJFER a interpellé les responsables politiques, économiques et sociaux et dénoncé les provocations des services de l'Etat en période sociale difficile.

L'AJFER soutient le peuple Réunionnais en lutte et face à ce système créateur d'injustices et appelle les dirigeants à la prise de mesures pour répondre à l'urgence. Par ailleurs, l'AJFER appelle la population à s'organiser pour la révolution idéologique, autour d'un véritable projet social durable pour notre île.

Mars 2012. Election présidentielle au côté du Front de Gauche : tractage, collage d’affiche, marchés, l’AJFER a activement participé à la campagne.

1er mars 2012. Lettre à Jean-Luc Mélenchon afin de lui faire part de la situation locale et de lui soumettre nos propositions. Réponse reçue le 12 mars 2012.

16 mars 2012. Dépôt de la candidature de Jean-Luc Mélenchon, accompagné de Béatrice Leperlier, à Paris, devant la Haute institution.

18 mars 2012. Gilles Lepelier et Béatrice Leperlier ont participé au cortège, aux côtés également de Younous Omarjee, député européen, lors de la « Marche pour la 6ème République » et la (re)prise de la Bastille.

17 mars 2012. L’AJFER s’engage dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche, après avoir exprimé son accord sur certaines de nos propositions. 

23 mars 2012. La nouvelle directrice de l’Agorah, venue de l’extérieure alors que le poste demande des connaissances spécifiques sur La Réunion. L’AJFER se mobilise et dénonce cette embauche. L’AJFER demande depuis des années, qu’à diplômes et compétences égales, la priorité soit donnée aux Réunionnais dans l’embauche locale, face à la pénurie d’emplois qui frappent notre île et parce que l’émancipation et le développement de notre île ne peut se faire sans son peuple. L’organisation demande un rendez-vous à Fabienne Couapel-Sauret.

25 mars 2012. Meeting de Jean-Luc Mélenchon au Port, l’AJFER en première loge avec un stand et présente sur la scène pour évoquer la situation économique et sociale de La Réunion.

3 avril 2012. Depuis plus de dix jours, l'AJFER est montée au créneau suite à la nomination par Madame Couapel-Sauret d'une nouvelle directrice à l'Agorah venant de l'extérieur alors que les candidatures locales ne manquaient pas. L’AJFER attend toujours son rdv.

14 avril 2012. Suite du dossier de l’Agorah. L'AJFER, la CGTR, la CFDT et l’ARCP envoie une lettre ouverte à la présidente de l’Agorah pour dénoncer le recrutement d’une personne extérieure et exiger que la priorité soit donnée aux Réunionnais dans l’embauche  locale.

16 avril 2012. Une délégation se rend au Conseil Régional avec une banderole « Priorité à l’embauche des Réunionnais » pour connaitre la position officielle de la Région sur l'embauche, par Fabienne Couapel Sauret, présidente de l'Agorah, d’une personne de l'extérieure à la direction de l'Agorah. Le lendemain, l’AJFER apprend que l’agrément de la nouvelle directrice n’est pas signé, celle-ci ne sera pas embauchée et un appel d’offre devra être publié dans la presse.

18 avril 2012. Mobilisation devant la Région pour rencontrer Didier Robert sur le dossier de l’Agorah. Ce dernier n’étant pas présent, le rendez est exhorté, la mobilisation durera une heure.

21 avril 2012. Mobilisation devant la Région, le cabinet du président confirme la position de la Région qui ne donnera pas l’agrément nécessaire au recrutement de la nouvelle directrice estimant que nous avons des personnes capables à La Réunion d’occuper ce poste. Victoire pour l’AJFER qui mène le combat pour l’emploi et le recrutement local, combat rendu nécessaire par la pénurie d’emplois que connaît notre île qui compte de plus en plus de femmes et d’hommes hautement diplômés.

24 avril 2012. Victoire de l’AJFER, l’Allocation des Frais d’Inscriptions (AFI) étendue aux étudiants de deuxième et troisième année de licence.

1er mai 2012. Présence de l’AJFER dans les cortèges de la fête du travail.

11 mai 2012. Mobilisation à la ferme photovoltaïque de la Plaine des Cafres. Les responsables du chantier cherchent à justifier l’embauche de 150 Portugais alors qu’il existe de la main d’œuvre qualifiée à La Réunion. L'AJFER dénonce fermement ces méthodes et rappelle que la priorité des priorités dans l'île doit être de tout mettre en œuvre pour lutter contre le chômage de notre population.

21 juin 2012. Lettre ouverte aux élus de La Réunion sur un problème récurrent, injuste et qui ne peut plus durer : l'emploi des ultramarins dans leur région d'origine et particulièrement dans la police nationale.

12 juillet 2012. Lettre ouverte à Victorin Lurel, « nou lé kapab dan nout péi ! » sur le chômage structurel et la précarité qui touche la population

13 juillet 2012. L’AJFER a été reçu par un conseiller du ministre des Outremers, Victorin Lurel, que la priorité à l’embauche des réunionnais dans le privé et le public. Le changement prôné par François Hollande lors de sa campagne présidentielle n’est pas pour La réunion. La question de la mutation des ultra-marins a été évoqué, mais aucune considération ni écoute n’a été possible. De plus, la conseillère du ministre préfère qualifier la situation de l’emploi à La Réunion de « spécifique mais rien d'exceptionnelle ».

19 juillet 2012. L’AJFER interpelle les nouveaux députés socialistes réunionnais sur la priorité à l’embauche des réunionnais, suite à une avancée obtenue par Afred Marie-Jeanne, député de la Martinique. Ce dernier est parvenu à convaincre le ministre de l’éducation nationale, Vincent Peillon, de l’affectation des Martiniquais aux postes disponibles dans leur île dans l’Education Nationale.

21 juillet 2011. L’AJFER salue l'intervention de la députée, Monique Orphée. Cette dernière est parvenue suite à son intervention auprès du ministre des Outre-mer lors de la commission des lois, le jeudi 19 Juillet 2012, à ce que le Ministre de l'Education Nationale étende les mesures à La Réunion. Cette victoire n’est pas vaine, L'AJFER continuera à être vigilante et à interpeller les responsables politiques à chaque fois que cela sera nécessaire.

25 juillet 2012. Une délégation de l’AJFER a été reçue par le directeur de Pôle emploi. Cette réunion afin de faire un état des lieux de la situation de l’emploi à La Réunion. Avec 60% de jeunes inscrits à Pôle Emploi, La Réunion arrive en tête des régions d’Europe les plus touchées par le chômage. « Il y a urgence. Les députés doivent prendre leur responsabilité et demander l’application de la loi de 2005 qui obligeait les employeurs à donner la priorité au recrutement local », a annoncé Gilles Leperlier. 

27 juillet 2012. Après l’annulation de l’embauche d’une personne extérieure au poste de Direction de l’Agorah, dans une lettre ouverte à la présidente de l’institution, Fabienne Couapel, l’AJFER souhaite connaître les suites données à la procédure de recrutement, rappelant encore une fois que des Réunionnais ont les compétences pour occuper ce poste.

7 août 2012. L’AJFER, les fonctionnaires ultramarins et « La Réunion Debout » ont organisé une conférence de presse pour appeler à une manifestation devant la préfecture dimanche 12 août, à partir de 14 heures 30.

9 août 2012. Pour répondre à l’urgence de cette rentrée scolaire l’AJFER demande l’attribution de contrats en nombre suffisant pour garantir la rentrée des classes dans les meilleures conditions d'hygiène et de sécurité. La priorité doit être réellement donnée à l’Education Nationale, par la mise en place de véritables contrats pour tous les acteurs de ce service public, et à tous les niveaux, avec un véritable statut et un plan de formation adapté. L’AJFER demande à ce que l’on dresse le besoin en personnel dans l’Education Nationale à La Réunion sur plusieurs années afin de pouvoir adapter les formations à tous les niveaux.

12 août 2012. L’AJFER les fonctionnaires ultramarins et « La Réunion Debout » se sont mobilisés, accompagnée de plusieurs centaines de personnes, qui ont signé la pétition pour une modification du système actuel de mutation qui discrimine les fonctionnaires réunionnais.

14 août 2012. L’AJFER apporte son soutien à la famille du jeune fonctionnaire de police Réunionnais, originaire du Tampon, exerçant en France hexagonale, qui a mis fin à ses jours, dans le commissariat où il travaille.

16 septembre 2012. L’AJFER communique sur les violences faites aux journalistes, suite à l’agression. 

19 septembre 2012. Lettre ouverte aux parlementaires de La Réunion sur le Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance au sein de l'union économique européenne (TSCG) sera débattu et voté au Parlement, le 2 octobre. 

20 septembre 2012. « Education : 40 000 postes supplémentaires en 2013, quelles intentions pour La Réunion ? ». L’AJFER a souhaité connaitre le nombre de poste alloué à La Réunion et demandé la priorité à l’embauche des réunionnais. 

27 septembre 2012. L'AJFER dénonce le « Paquet Européen : La mise en boîte du peuple sous le silence des parlementaires », dans le cadre de la ratification du TSCG (Traité sur la Stabilité, la Coordination, la Gouvernance). 

10 octobre 2012. Soutien à  la lutte des Fonctionnaires Ultramarins à travers un communiqué de presse intitulé « Fonctionnaires ultramarins : La lutte continue »

14 octobre 2012. Communiqué de presse pour demander « A quand une direction à l’AGORAH ? » car depuis février 2011, l’Agence pour l'observation de la Réunion, l'aménagement et l'habitat (Agorah) n’a plus de directeur, suite à la démission de Philippe Jean-Pierre. Un an plus tard, en avril 2012, la procédure de recrutement est lancée et une personne de l'extérieure est choisie, alors qu'il existe des réunionnais compétents et capables pour occuper le poste. L'AJFER décide de durcir le ton vis à vis de Fabienne Couapel Sauret, présidente de l'AGORAH. 

31 octobre 2012. Mobilisation à l'AGORAH, une trentaine de personnes se sont réunies dans les locaux 

04 novembre 2012. L'AJFER-Nou Lé Kapab rend hommage à « une grande militante »,  comme Laurence Vergès. 

07 novembre 2012. Dans un communiqué de presse intitulé "AGORAH : la lutte a payé, la procédure de recrutement du Directeur Général est relancée !", l'AJFER diffuse l'offre d'emploi d'un nouveau directeur général à l'AGORAH.

13 novembre 2012. Dans un article du Quotidien intitulé "L'attente des jeunes chômeurs", Gilles Leperlier dénonce les emplois d'avenir, utilisé pour "acheter la paix social". 

16 novembre 2012. Tribune libre publiée dans la presse, titrée "La guerre au chômage : une multitude de batailles". 

25 novembre 2012. L'AJFER réagit au discours de François Hollande au Congrès des maires, lors de la journée des Outre-mers, où il a déclaré: « Je souhaite que les jeunes ultramarins puissent accéder aux emplois créés localement dans le secteur privé, comme dans le secteur public ».

06 décembre 2012. L'AJFER réagit à l'Enquête Emploi INSEE 2012, évoquant "un résultat en trompe l'œil". Lors de la conférence de presse, Gilles Leperlier a expliqué que "les mesures d’urgence ne sont pas à la hauteur des enjeux. Le pire est que certains responsables politiques tentent de faire croire au peuple que ces plans d’urgence sur une durée déterminée résoudront le problème de fond". 

 

2013 

 

20 janvier 2013. L'AJFER - Nou lé kapab demande audience à Patrick Lebreton en charge de la priorité à l'embauche des Réunionnais. Le député-maire de Saint Joseph est missionné par le gouvernement pour réaliser un rapport sur l'emploi des ultramarins dans leurs territoires. 

24 janvier 2013. Dans un article du JIR, intitulée "Le gouvernement va donner 483 euros aux 18-25 ans", Gilles Leperlier, président de l'AJFER-Nou Lé Kapab rappelle, qu’en trente ans, pas moins de 80 mesures ont été prises en faveur de l’emploi. Il s’interroge également sur l’objectif réel de cette "Garantie jeunes".

05 mars 2013. Lors de la manifestation contre l'ANI (Accord National Interprofessionnel), Gilles Leperlier, président de l'AJFER - Nou lé kapab a déclaré à la presse que "Le gouvernement fait le jeu du patronat et du capitalisme aux dépens des travailleurs…" 

10 mars 2013. Face aux nombreuses manifestations dans toute l’île pour dénoncer des conditions  de vie difficiles et le manque d'emploi, par vois de presse l'AJFER-Nou Lé Kapab rappelle ses propositions pour la Priorité à l'embauche des réunionnais. 

22 mars 2013. Une délégation de cinq membres de l’AJFER-Nou Lé Kapab a rencontré, Xavier Le Gall, secrétaire général de l’académie de La Réunion et Jean-Luc N’guyen-Phuoc, directeur de Cabinet du recteur, Thierry Terret, afin de demander à ce "Que la transparence soit faite sur les recrutements et que les parlementaires se mettent enfin au travail !".

04 avril 2013. Dans un communiqué de presse, l'AJFER - Nou Lé Kapab se positionne pour le "Non cumul des mandats : le gouvernement avance... à reculons". L'AJFER - Nou Lé Kapab a appelé les électeurs, lors des prochaines municipales, à mettre un terme à ce que le gouvernement n'aura pas eu le courage de faire avant, à savoir, le non cumul des mandats d'exécutif local et de parlementaire.   

16 avril 2013. L'AJFER - Nou Lé Kapab a réitéré sa demande de rencontre à Patrick Lebreton, officiellement missionné par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, "sur les moyens de mieux faire profiter les ultramarins des emplois créés dans leur territoire, conformément à l’annonce faite par le Président de la République, lors de ses vœux aux outre-mer".

18 avril 2013. L'AJFER - Nou Lé Kapab appelle à une mobilisation générale le 20 mai 2013 pour la Priorité à l'embauche des Réunionnais, devant les grilles de la Préfecture. 

20 avril au 19 mai 2013. Tractage et campagne dans les médias, pour l'Appel à la mobilisation le 20 mai 2013. 

21 avril 2013. Publication d'une lettre ouverte à Patrick Lebreton, suite aux injures proférées sur une chaine de télévision nationale. 

1er mai 2013. Au défilé traditionnel du 1er mai, Gilles Leperlier, président de l'AJFER - Nou Lé KApab a  déclaré que "le dirigeant politique, économique ou social qui se lève le matin avec une autre préoccupation que celle de créer de l’emploi peut aller se recoucher", appelant à la mobilisation du 20 mai.

08 mai 2013. L'AJFER - Nou Lé Kapab apporte sa solidarité au personnel de la SERMAT au Port de La Réunion, en grève pour préserver l'emploi aux réunionnais. 

14 mai 2013. Par voie de presse publication d'une Lettre ouverte à tous les Réunionnais, indiquant que : "La question de l’emploi à La Réunion dépasse nos différences, les clivages politiques et appelle au rassemblement pour peser tous ensemble sur les décisions à venir. Ensemble, nous pouvons le faire, c’est pour cette raison que nous appelons au rassemblement pour la Priorité à l’embauche des Réunionnais le 20 mai 2013 devant la Préfecture à Saint-Denis". 

16 mai 2013. Une délégation de l’AJFER - Nou Lé Kapab et son président, Gilles Leperlier, sont venus soutenir la mobilisation. Ce dernier est intervenu lors de l'Assemblée Générale des dockers du Port, où il a affirmé que "le combat d’aujourd’hui est un exemple que nous donnons aux Réunionnais et aux jeunes formés et capables d’occuper des postes à responsabilités, souvent pris par les personnes de l’extérieur".

17 mai 2013. Invité du Journal de l'Ile de la Réunion, Gilles Leperlier, président de l’AJFER - Nou Lé Kapab, a évoqué que "Dans la fonction publique, 51% des postes échappent aux Réunionnais". 

18 mai 2013. Second meeting de soutien aux grévistes de la SERMAT. Une délégation de l’AJFER - Nou Lé Kapab a de nouveau apporté leur solidarité.  

19 mai 2013. L'Ajfer-Nou Lé Kapab tient à apporter son soutien et sa solidarité au rassemblement des Fonctionnaires Ultramarins, à Paris, le 19 mai. Affirmant que la lutte continue et remerciant du soutien annoncé pour la mobilisation du 20 mai. 

20 mai 2013. Mobilisation pour la Priorité à l'embauche des réunionnais, plus de 300 personnes réunies devant les grilles de la Préfecture, où un Manifeste du 20 mai a été déposé auprès des services de l'Etat, par la voix de Ronan Boillon, sous préfet à la cohésion sociale. 

01 juin 2013. L'AJFER - Nou Lé Kapab publie un communiqué de presse, afin d'alerter la population et les responsables politique de l'appauvrissement de 40.000 travailleurs réunionnais, suite à la suppression du Revenu Supplémentaire Temporaire d'Activité (RSTA).   

10 juin 2013. 13 associations s'associent à l'AJFER-Nou Lé Kapab afin de déposer une lettre adressée au Préfet pour la mise en place d'une table avec l'ensemble des acteurs économiques et sociaux, afin de trouver une alternative au RSTA. 

18 juin 2013. L'AJFER-Nou Lé Kapab dénonce les propos du Ministre des Outremers, Victorin Lurel, contre les fonctionnaires ultramarins, défendant "bec et ongle", un "système quoi qu'on en dise" qui "fonctionne". 

19 juin 2013. Conférence de presse de l'AJFER-Nou Lé Kapab et de treize associations pour une alternative au RSTA. Une lettre a été envoyé dans ce sens, afin de demander aux collectivités de voter une motion pour une alternative au RSTA. 

09 juillet 2013. Une délégation de l'AJFER - Nou Lé Kapab est reçu par Mme Lebret, conseillère de la Ministre de la Fonction Publique, Madame Lebranchu, à la Préfecture, afin d’exposer nos propositions sur la priorité à l’embauche des Réunionnais.

11 juillet 2013. L'AJFER-Nou Lé Kapab communique sur le vote du 9 juillet 2013 par l'Assemblée Nationale concernant le cumul de mandat. L'organisation appelle les parlementaires à faire un choix dès 2014. 

14 au 26 juillet 2013. Gilles Leperlier, président de l'AJFER-Nou Lé Kapab rencontre le député européen Younous Omarjee, afin d'échanger sur les politiques pour lutter contre le chômage des jeunes mises en place par le Parlement Européen. 

17 juillet 2013. Suite au voyage du président de l'AJFER-Nou Lé Kapab à Bruxelles, un communiqué de presse est publié dans la presse concernant le dispositif de "Garantie jeunesse", destinée à offrir un emploi, une formation ou un stage à chaque jeune au bout de quatre mois d'inactivité.

26 juillet 2013. Une délégation de l'AJFER-Nou Lé Kapab apporte son soutien à la grève de la faim de Samuel Mouen, représentant des Indignés 974. 

28 juillet 2013. L'AJFER-Nou Lé Kapab participe à la mobilisation devant la préfecture, menée par Samuel Mouen. A cette occasion, le président de l'AJFER-Nou Lé Kapab, Gilles Leperlier, a prit la parole devant plusieurs centaines de personne afin d'évoquer la nécessité de "s'unir sur l'essentiel". 

02 août 2013. Conférence de presse de l'AJFER-Nou Lé Kapab sur la publication prochaine du rapport de Patrick Lebreton, sur l'emploi des ultramarins sur leur territoire et l'importance d'une "garantie jeune" devant "aller au delà de ce qui est prévu".

11 août 2013. Tractage dans les rues de Saint-Joseph, afin d'informer et de sensibiliser la population sur l'évolution du Rapport Lebreton. Une campagne intitulée "Rapport Lebreton, ça sent déjà pas bon".

21 août 2013. Suite au report du Rapport Lebreton, l'AJFER-Nou Lé Kapab publie une communication affirmant que ce report est l’occasion de la concertation. 

26 août 2013. Diffusion d'une tribune libre de l'AJFER-Nou Lé Kapab sur la "garantie jeune", qualifiée "d'au rabais". 

04 septembre 2013. L'AJFER-Nou Lé Kapab diffuse un communiqué de presse, suite à sa seconde rencontre de l'année avec Xavier Le Gall, Secrétaire général de l’Académie de La Réunion et Jean-Luc N’Guyen-Phuoc, Directeur de cabinet du Recteur, Thierry Terret. La situation s'améliore dans l'éducation nationale à La Réunion, car près de 88% du personnel du second degré sont originaires de La Réunion. 

12 septembre 2013. Communiqué de presse de l'AJFER-Nou Lé Kapab sur le cumul des mandat des parlementaires réunionnais. Si ces derniers refusent de choisir, "choisissons pur eux, dès 2014". 

22 septembre 2013. Gilles Leperlier, président de l'AJFER-Nou Lé Kapab interrogé par Le Journal de l'île sur la mobilité, qui "ne doit pas être contrainte". 

23 septembre 2013. L'AJFER - Nou Lé Kapab envoie un communiqué de presse aux médias concernant la nomination de Claudine Ledoux à la fonction d'Ambassadrice, déléguée à la coopération régionale dans l'Océan Indien. Un courrier est envoyé à Jean-Marc Ayrault, Premier ministre. 

24 septembre 2013. L'AJFER - Nou Lé Kapab publie un communiqué de presse concernant les mauvaises conditions de recrutement local au Centre national de fonction publique territoriale (CNFPT) à La Réunion. Quatre jours plus tard, le CNFPT repousse l'appel à candidature du directeur régional. 

25 septembre 2013. Une délégation de l'AJFER-Nou Lé Kapab est reçue par le député-maire Patrick Lebreton à Saint-Joseph, afin de lui exposer nos proposition sur la priorité à l'embauche des réunionnais. 

29 septembre 2013. Une délégation présente à la présentation par François Chérèque du Plan Pauvreté du gouvernement, décliné à La Réunion. Intervention du président de l'AJFER-Nou Lé kapab sur la Garantie jeune au rabais proposé par l'Etat, à partir du dispositif européen. 

07 octobre 2013. Lancement officiel de la campagne "Alon kozé pou l'avenir de nout péi !" sur les réseaux sociaux et le site de l'organisation. L'objectif échanger avec la population de leurs préoccupations et attentes afin que notre projet réponde aux attentes des réunionnais. 

09 octobre 2013. Réunion chez l'habitant au Tampon, "militer pour changer les choses". 

15 octobre 2013. Appel à la mobilisation devant le Créolia à St Denis contre la nomination de Claudine Ledoux, comme ambassadrice déléguée à la coopération dans l'océan indien. 

16 octobre 2013. Manifestation devant le Créolia contre la nomination de Claudine Ledoux, comme ambassadrice déléguée à la coopération dans l'océan indien. A cette occasion, plusieurs prises de parole des élus conviés: Paul Vergès, Patrick Erudel, Roland Robert. Egalement présent les Femmes communistes du PCR, Comité de l'Appel de l'Ermitage, La Réunion Debout', Membres du Parti Socialiste. 

6 novembre 2013. Réunion chez l'habitant à Trois Bassins, "Si l'on reste dans le système actuel, rien ne changera". 

Communiqué de presse suite à la venue de Michel Sapin, dans l'île pour lancer les emplois d'avenir et la garantie jeunes. 

7 novembre 2013. Réunion chez l'habitant à La Possession, "L'emploi, la priorité des réunionnais". 

11 novembre 2013. Une délégation de l'AJFER-Nou Lé Kapab s'est rendue à la salle Candin à St-Denis pour apporter son soutien aux familles des fonctionnaires ultramarins. Rassemblement organisé par le GPX974. 

14 novembre 2013. Une délégation de l'AJFER-Nou Lé Kapab rencontre une des conseillères de Michel Sapin, Ministre du Travail et du Dialogue social à la préfecture. 

21 novembre 2013. Réunion chez l'habitant à Saint Joseph, "pour la valorisation de la période d'essai". 

22 novembre 2013. Communiqué de presse en réaction aux premières mesures annoncées par Patrick Lebreton à Paris, devant les policiers réunionnais. 

05 décembre 2013. Communiqué de presse sur la nomination d'une personne venue de l'extérieur au Centre Régional de Documentation Pédagogique à La Réunion. Conclusion "Le rapport Lebreton décrédibilisé par la réalité !" 

07 décembre 2013. Suite à la publication du Rapport Lebreton, le 2 décembre. Gilles Leperlier, président de l'AJFER-Nou Lé Kapab a réagit dans les médias à ce rapport jugé "décevant". 

07 décembre 2013. Communiqué de presse suite au décès de Nelson Mandela, "un parcours exemplaire qui appelle à poursuivre les luttes". 

31 décembre 2013. Une délégation de l'AJFER-Nou Lé Kapab présente au lancement du compte à rebours pour l'éradication de l'extrême pauvreté, d'ici 2015. Rencontre entre Gilles Leperlier, président  de l'AJFER-Nou Lé Kapab, et Gilmée Vochré, premier Maire des Pauvres, une rencontre symbolique.

 

2014

 

22 janvier 2014. Nou Lé Kapab (AJFER) organise une conférence de presse de rentrée, pour dénoncer le rapport du député-maire Patrick Lebreton sur la régionalisation de l'emploi et pour annoncer la rédaction cette année d'un Pacte pour l'emploi aux Réunionnais. 

23 janvier 2014. Communiqué de presse sur le "Non cumul des mandats: Une loi au rabais pour 2017: le choix c'est maintenant!". "Qu’il s’agisse des « petits cumulards » à ceux figurants au top 100 des cumulards de France, où du gouvernement dans son ensemble et plus encore du Président de la République, nul ne semble réellement engagé pour mettre un véritable terme au cumul des mandats, qui ne cesse de pourrir notre démocratie".

29 janvier 2014. Communiqué de presse pour "Un(e) réunionnais(e) pour le Foyer de la Petite Enfance de Sainte-Suzanne". "L’opacité qui entoure cette nomination et les éléments reçus par l’AJFER-Nou Lé Kapab à ce jour laissent craindre le recrutement d’une personne venant de l’extérieur au poste de directeur (trice) du Foyer de la Petite Enfance de Sainte Suzanne". 

05 février 2014. Communiquer pour lancer un "Appel à l'unité pour le recrutement d'un(e) Réunionnais(e) au Foyer de l'Enfance de Sainte-Suzanne". Suite à ce communiqué, la procéure de candidature a été relancé par le Conseil Général. 

10 février 2014. Rassemblement à Saint Pierre du GPX 974 avec les familles de policiers et des fonctionnaires réunionnais, travaillant en France héxagonale. Gilles Leperlier, président de Nou Lé Kapab (AJFER) a assuré que "L'unique solution: la mobilisation". 

11 février 2014. Communiqué de presse intitulé "Une provocation faite aux 168.700 demandeurs d'emplois de La Réunion", pour dénoncer l'attribution d'un marché de la CIVIS à la société Ar-Val basée à Saint-Avé dans le Morbihan. "Seule entreprise à avoir répondu à l'appel d'offres, la  société a embauché 30 personnes dont 12 personnes venues de l’extérieur".

17 février 2014. "Une nouvelle VICTOIRE pour la Priorité à l'embauche des Réunionnais". Suite à l'interpellation et à la mobilisation de l'AJFER- Nou Lé Kapab, une directrice Réunionnaise vient d'être recrutée au CNFPT.  

22 février 2014. Assemblée Générale de Nou Lé Kapab (AJFER). Gilles Leperlier renommée président de l'organisatio, qui se dote désormais d'une Direction Générale (4 membres) et d'un Conseil de direction (12 membres) 

05 mars 2014. "Le CESER conforte les propositions de l'AJFER- Nou Lé Kapab" en souhaitant par exemple "une vision stratégique partagée pour La Réunion dans le domaine de l'emploi". Une mesure rejoint notre proposition pour une "totale transparence des recrutements afin de garantir l’égalité des chances dans les secteurs public et privé". 

19 avril 2014. Nou Lé Kapab (AJFER) demande la démission de Claudine Ledoux, ambassadrice déléguée à la coopération régionale dans la zone de l’océan Indien, dont les fautes diplomatiques et le mérpis envers les réunionnais est avéré.

21 avril 2014. Communiqué de presse sur l'"Emploi des jeunes : Des dispositifs inadaptés et inefficaces" car "Il faut à un moment donné, que chacun prenne ses responsabilités. Il faut que les responsables politique, économique et social prennent des décisions, parce que c'est une nécessité, aujourd'hui, de garantir et de dresser les perspectives d’un avenir meilleur pour la Réunion".

29 avril 2014. Hommage à Roland Robert, qui a eu "Une vie de lutte pour La Réunion". 

20 mai 2014. Un an après la mobilisation organisée devant la Préfecture pour la Priorité à l'embauche des personnes de La Réunion, le 20 Mai 2013, le constat est toujours le même. Des emplois disponibles à La Réunion continuent à échapper aux personnes de La Réunion. Raison pour laquelle il faut "Se réunir sur l'essentiel pour garantir l’avenir de La Réunion". 

22 mai 2014. Communiqué de presse à la veille des élections européennes, car "Qu’on le veuille ou non l’Union-Européenne agit sur notre quotidien, alors on vote !" 

27 mai 2014. Nou Lé Kapab (AJFER) dénonce dans un communiqué (DGS de La Possession : Un emploi de plus qui échappe aux personnes de La Réunion) le recutement d'une nouvelle Directrice Générale des Services (DGS) venant tout droit de l'Essonne. L'association a envoyé une demande d'audience à Vanessa MIRANVILLE, maire de la commune de La Possession. 

Mai-Juin: Tractage dans toute l'île, communication dans plusieurs médias audios et vidéos, pour l'Emploi et les Mutations: Priorité aux Réunionnais(e)!  

08 juin 2014. Appel à la mobilisation le 20 juin, lors de la venue des ministres de l'Intérieur et des Outre-mers seront à La Réunion. Six mois après, le rapport Lebreton n'a rien changé et de nombreux postes disponibles dans notre île, dans le secteur privé et public, continuent d'échapper aux personnes de La Réunion. Le système des mutations dans la Police Nationale, l'Education Nationale, la Santé, la Justice, ... continuent à pénaliser les Réunionnais(e)s qui ne peuvent pas rentrer au péi.

10 juin 2014. Conférence de presse de Nou Lé Kapab (AJFER), du collectif GPX 974 et du collectif "Les déportés de l'éducation nationale" pour apperler à la mobilisation et sensibiliser la population autour de l'emploi et des mutations des réunionnais d'ici et d'ailleurs. 

20 juin 2014. Mobilisation devant la préfecture pour l'Emploi et les Mutation: Priorité aux Réunionnais(e)s! Plusieurs centaines de personnes sont venues dénoncer le système actuel et demander un réel changement de politique de l'emploi à La Réunion. 

29 juin 2014. Lettre ouverte à Vanessa Miranville afin de rencontrer la maire de la Possession, pour clarifier le recrutement de la DGS au sein de sa commune et des avantages financiers qui lui sont octroyés. 

02 juillet 2014. Communiqué de presse sur "L’honnêteté selon Vanessa Miranville" qui a décidé de missionner un cabinet parisien pour recruter sa nouvelle DRH. 

03 juillet 2014. Communiqué sur la courte annonce de la mairie de La Possession pour le recrutement d’un(e) DRH. 

Suite à la rencontre avec la maire de la Possession, Vanessa MIranville, un Bilan de la rencontre a été publié dans la presse, afin d'annoncer la victoire de Nou Lé Kapab. "Nous avons obtenu de la mairie de La Possession qu’elle abandonne sa mission avec le cabinet de recrutement parisien et qu’elle s’engage à relancer la procédure de recrutement au poste de DRH". 

10 juillet 2014. Communiqué sur la "Mutation des policiers réunionnais : encore du chemin à faire". "Les avancées obtenues (pour les policiers) ne sont pas à la hauteur du changement promis. La destinée des réunionnais expatriés ne peut pas être cantonnée à des arrangements".





 

Bilan de nos batailles

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article