NOU LÉ KAPAB

NOU LÉ KAPAB

Association loi 1901, créée en 2009 (contact@noulekapab.com)

Rapport d'activité 2013

Après une année 2012 marquée par l'élection présidentielle, Nou Lé Kapab (AJFER) s'est concentrée sur la lutte pour la Priorité à l'embauche des réunionnais, le non cumul des mandats et concernant le Rapport de Patrick Lebreton, jugé "peu ambitieux".  

Nou Lé Kapab (AJFER) a organisé une campagne chez l'habitant, appelée "Alon kozé pou l'avenir de nout péi!", afin d'échanger et d'étoffer le Projet pour La Réunion. Ce projet doit répondre au plus près aux attentes et besoins des jeunes et également des réunionnais.

L’année 2013 regroupe plus d'une cinquantaine d'actions : tractage, collage d'affiche rencontre avec des acteurs publics et la population, conférence de presse, manifestation, mobilisation, communiqués de presse, courrier des lecteurs des membres de l'organisation. 

Tout au long de l'année, Nou Lé Kapab (AJFER) a communiqué sur le Rapport Lebreton, devant au départ être publié en octobre, pour être ensuite repoussé à deux reprises. Durant plusieurs (de janvier à avril), l'organisation a demandé à rencontre le député-maire, afin de lui présenter nos propositions sur la Priorité à l'embauche des réunionnais.

En dépit des communications (courrier, communiqué de presse, ...), Patrick Lebreton a refusé tout dialogue, allant jusqu'à insulter le président de Nou Lé Kapab (AJFER), Gilles Leperlier et l'élue de l'organisation, Béatrice Leperlier. Des mois plus tard, après une série de communication autour du rapport et des tractages pour dénoncer un rapport "qui sent déjà pas bon", faute d'avoir rencontrer les organisations, le député-maire accepte de rencontrer Nou Lé Kapab (AJFER). 

Nou Lé Kapab (AJFER) s'est mobilisée pour défendre les jeunes contestataires, rappelant la crise sociale et économique subie dans par les jeunes, et affirmant la nécessité de la Priorité à l'embauche des réunionnais, pour répondre à leurs besoins et attentes. Rendre les jeunes acteurs de la société.

Nou Lé Kapab (AJFER) a interpellé les responsables politiques à La Réunion et en visite dans l'île, ainsi que les acteurs économiques et sociaux sur l’aggravation de la situation des jeunes à La Réunion, en appelant notamment à un "changement, c'est maintenant" (en référence au slogan de campagne de François Hollande, "le changement, c'est maintenant") par un projet de développement social, durable et solidaire pour notre île.

Nou Lé Kapab (AJFER) a rencontré à deux reprises Xavier Le Gall, Secrétaire général de l’Académie de La Réunion et Jean-Luc N’Guyen-Phuoc, Directeur de cabinet du Recteur, Thierry Terret, afin d'obtenir l’état des recrutements au sein de l’Education Nationale à La Réunion. Quatre années de luttes ont finalement payé, car le rectorat a choisi de fournir les chiffres du recrutement, et particulièrement sur la place des personnes nées à La Réunion, en poste au sein de l’Académie: 88% des personnes dans le 2nd degré sont originaires de La Réunion. Une victoire pour l'organisation.

A l'instar de la campagne menée en octobre 2011, intitulé "Ras le cul de ton cumul", Nou Lé Kapab (AJFER) lance une nouvelle campagne "Le choix, c'est maintenant" pour les maires/parlementaires. Un collage d'affiche a été lancé dans toute l'île pour dénoncer le cumul des mandats des élus et une étude chiffrée et détaillée a été réalisé.

Nou Lé Kapab (AJFER) a lancé un appel à la mobilisation le 20 mai pour la Priorité à l'embauche des réunionnais, devant la préfecture. Plus de 300 personnes étaient présente lors du dépôt du Manifeste pour la Priorité à l'embauche des réunionnais. Egalement présente la CGTR Port et Docks, l'association Femmes solidaires pour l'emploi, l'AC Chômage, des représentants des Fonctionnaires Ultramarins, GPX974, et l'ARCP.

En vue de cet évènement, des tractages ont été fait dans toute l'île, le président de Nou Lé Kapab (AJFER) a fait passé le message auprès de la population à travers plusieurs médias radios, télévisé, net et papier. Une mobilisation réussie qui a permit de sensibiliser un plus large public à la Priorité à l'embauche des réunionnais.

Nou Lé Kapab (AJFER) a participé à plusieurs évènements tels que le 1er mai, la grève des dockers du Por pour protéger l'emploi des réunionnais sur le Port Réunion, la mobilisation de soutien à Samuel Mouen, des Indignés 974, pour un projet de société réunionnais et le maintien du RSTA.

Pour la première fois, Nou Lé Kapab (AJFER) entre dans l'action sociale avec l'appeler lancé avec treize autres associations pour la mise en place d'une table ronde, afin de trouver une alternative au RSTA, qui concerne 40.000 réunionnais.

Le président de Nou Lé Kapab (AJFER), Gilles Leperlier, rencontre à Bruxelles, le député de l'Alliance des Outremers, Younous Omarjee, afin d'échanger sur la politique de lutte contre le chômage des jeunes par l'Union Européenne. Lors de ce voyage, Gilles Leperlier a pu faire passer notre message auprès de l'ensemble des ultramarins, lors d'une émission sur OutremerFm, basé à Paris.

Soutien aux policiers réunionnais affectés en France, l’AJFER participe au rassemblement du GPX974 à La Réunion et apporte son soutien aux familles. Au cours de l'année, l'organisation a exprimé son soutien aux fonctionnaires réunionnais lors de rassemblement à Paris.

Nou Lé Kapab (AJFER) organise une manifestation devant les grilles du Kréolia à Saint-Denis, pour dénoncer la nomination de Claudine Ledoux au poste d'ambassadrice déléguée à la coopération dans l'océan indien, alors qu'un réunionnais qualifié avait postuler et correspondait au compétences et connaissances requises pour le poste.

Dès le lancement de la Garantie Jeune par l'Union Européenne, Nou Lé Kapab (AJFER) a posé les conditions pour un application juste et pérenne du dispositif, dans un territoire où 60% des jeunes sont sans emploi. Lors des critères d'application de la Garantie  Jeune mise en place par le gouvernement français, Nou Lé Kapab (AJFER) a dénoncé un dispositif au rabais, car ne répondant pas au problème de fond du chômage des jeunes à La Réunion.

Dans la suite de la lutte sociale engagée autour du RSTA, Nou Lé Kapab (AJFER) a apporté son soutien au Comité de l'Appel de l'Ermitage, qui milite pour l'abolition de l'extrême pauvreté. Plusieurs rassemblements ont eu lieu, lors desquels une délégation de Nou Lé Kapab (AJFER) a apporté sa solidarité.

De plus, le président de Nou Lé Kapab (AJFER), Gilles Leperlier, a rencontré la Première Maire des Pauvres, Gilmée Vochré, lors du lancement du compte à rebours pour l'abolition de l'extrême pauvreté d'ici 2015. une rencontre symbolique entre deux représentants d'organisation qui luttent pour changer un système qui a atteint ses limites et conduit des milliers de personnes au chômage et à la pauvreté.

Nou Lé Kapab (AJFER) a un nouveau logo et une nouvelle appellation Nou Lé Kapab (AJFER) pour élargir le mouvement mais aussi l'organisation. 

Retrouvez le Rapport d'activité de 2013 ci-dessous 

Rapport d'activité 2013

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article