NOU LÉ KAPAB

NOU LÉ KAPAB

Association loi 1901, créée en 2009 (contact@noulekapab.com)

Rapport d'activité 2010

Quelque mois après sa création, Nou Lé Kapab (AJFER) se structure autour de son président Gilles Leperlier. Ce dernier est interrogé à plusieurs reprises au cours de l’année, sur les questions de l'emploi, de l'éducation et de vie chère.

L’année 2010 est dense en actions : tractages, collage d’affiche, conférence de presse, manifestation, mobilisation, communiqués de presse. L’organisation dénombre : 25 actions précises auxquelles s’ajoutent la campagne des élections régionales de février à mars 2010 ainsi que la réforme des retraites présentées par le gouvernement de François Fillon, entre mai et octobre 2010.

Début janvier, Nou Lé Kapab (AJFER) s’est mobilisée lors de la venue de Nicolas Sarkozy, président de la République à La Réunion, le 19 janvier 2010. En préparation de la venue du chef de l’état, Nou Lé Kapab (AJFER) a appelé toutes les forces vives à se mobiliser afin d’interpeller le président sur la situation des jeunes à La Réunion : la question de l’emploi en priorité.

Lors de la visite de Nicolas Sarkozy, les membres de Nou Lé Kapab (AJFER) ont été interpellé par les forces de l’ordre à l’Etang Salé, qui contrôlent l'ensemble des voitures. Des bus ont par la suite été customisés avec des banderoles « Priorité à l’embauche des réunionnais », eux aussi auront été stoppés par la police.

Une délégation de Nou Lé Kapab (AJFER) a été reçue à la préfecture à Saint Denis afin de rencontrer un conseiller du chef de l’état, ce dernier a qualifié de « légitime » notre mot d’ordre. Quelques jours plus tard, Nou Lé Kapab (AJFER) a interpellé les responsables politiques et acteurs économiques sur la montée du chômage chez les jeunes de moins de 25 ans (+50%).

L’Alliance, présidée par Paul Vergès, propose à Nou Lé Kapab (AJFER) de présenter deux candidat(e)s sur la liste pour les Régionales de mars 2010. Béatrice Leperlier et Lauriane Naze ont été choisi pour représenter Nou Lé Kapab (AJFER) au Conseil Régional. Après trois mois de campagne, Béatrice Leperlier, 11ème sur la liste est élue conseillère régionale, en tant que représentante de l'organisation. 

Nou Lé Kapab (AJFER) invite Paul Vergès, le 7 mars 2010 afin d’une entrevue avec des jeunes sur les perspectives ouvertes par L’Alliance aux jeunes. Dans le cadre d’un échange intergénérationnel, l’objectif est de mettre en avant une analyse progressiste de la situation économique et sociale à La Réunion.

Par la suite, l'organisation a exprimé son soutien aux jeunes professeurs en lutte. Ces derniers souhaitaient être affectés dans les postes à pourvoir à La Réunion.

Dans la suite de la motion adoptée lors de la « 1ère rencontre de la jeunesse réunionnaise », Nou Lé Kapab (AJFER) s’allie à l’Alliance Réunionnaise Contre la Pauvreté (ARCP), le syndicat « Vigilance terrassier  Réunionnais » et le PCR (Parti Communiste Réunionnais) au sein d’un collectif « Nou vé nout tram ». Le collectif a interpellé l’opinion publique sur la nécessité d’un transport propre et créateur d’emploi sur le moyen et long terme.

En juin, l'organisation se mobilise pour dénoncer la réforme des retraites du gouvernement de François Fillon et se tient aux côtés des syndicats et partis politiques qui se sont mobilisés à plusieurs reprises jusqu’en octobre.

Nou Lé Kapab (AJFER) demande au ministre de l’éducation nationale, Luc Chatel, en visite à La Réunion, la transparence des recrutements à La Réunion et le maintien des affectations à La Réunion, des jeunes professeurs en lutte depuis avril 2010.

Par la suite, Nou Lé Kapab (AJFER) obtient un entretien avec le conseiller du secrétaire d’état à la fonction publique, Georges Tron, afin d’échanger sur la mise en place d’un plan de formation pour que les jeunes réunionnais puissent occuper les postes créés dans la fonction publique, à La Réunion.

Nou Lé Kapab (AJFER) se mobilise et soutient l’ARCP, lors de son assemblée à Saint-André pour dénoncer la situation économique et sociale réunionnaise, qui s’aggrave de mois en mois. Nou Lé Kapab (AJFER) aura été la porte-parole de la jeunesse, touchée par le chômage (52%) et la précarité.

En lutte contre la réforme des retraites, Nou Lé Kapab (AJFER) publie un dossier sur cette réforme qui portera atteinte à l’avenir des jeunes, notamment des jeunes réunionnais. Après des semaines de mobilisation nationale et à La Réunion, Nou Lé Kapab (AJFER) et l’ARCP lance une campagne intitulée les « Traites de la retraite », destinées à dénoncer la signature de la réforme par les élus réunionnais de la droite.

Nou Lé Kapab (AJFER) dénonce la décision du président de la Région Réunion, Didier Robert, de ne pas octroyer des bourses doctorales aux étudiants ayant eu un avis « très favorable » par la commission d’expert. Une campagne de sensibilisation est menée par Nou Lé Kapab (AJFER) pour dénoncer et interpeller l’opinion sur cette injustice.

Une délégation menée par Nou Lé Kapab (AJFER) se rend en Afrique du Sud, à Pretoria, pour participer au « Festival Mondial de la Jeunesse et des Etudiants ». Cet évènement est l’occasion pour les membres de l’organisation de prendre connaissance des luttes menées dans le monde et d’apprendre des mouvements progressistes du monde afin de proposer un modèle de développement à La Réunion. Nou Lé kapab (AJFER) est parvenue à faire inclure dans les résolutions du FMJE, une résolution sur « la zone Océan Indien, zone de paix ».

Retrouvez le Rapport d'activité 2010 ci-dessous

Rapport d'activité 2010

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article